Le bambou – une herbe géante à croissance rapide

 

 

 

Est-ce l'alternative recherchée à la soie?

 

A première vue, le bambou est une excellente alternative végétalienne à la soie et est donc souvent hautement apprécié. Et en effet, le bambou présente des avantages considérables:

– Le bambou pousse tout seul, rapidement et de manière luxuriante.

– Le bambou n'a besoin ni d'engrais ni d'irrigation.

– Par rapport au coton, on peut obtenir dix fois plus de fibres de bambou sur une surface aussi grande.

– Le bambou n'a pas besoin d'être travaillé avec de grandes machines, car en principe le bambou est simplement une herbe.

– Pendant sa croissance, le bambou libère environ 35% d'oxygène en plus dans l'air qu'un morceau de forêt comparable.

– Et non, le fil de bambou n'est pas retiré de l'assiette des pandas, car ils ne mangent pas cette sorte de bambou

.

 

 

 

 

Tout est parfait alors?

 

Malheureusement, non. Car en effet, le bambou a des fibres bien trop courtes pour être filées. C'est pourquoi un fil de bambou est toujours une viscose. Bien que nous connaissions la viscose principalement comme un fil obtenu à partir de fibres d'écorce, le mot «viscose» ne définit pas du tout une matière première, mais plutôt le processus par lequel une fibre filable peut être produite à partir de (presque) n'importe quelle matière première. Et pour ce processus il faut une quantité considérable de produits chimiques. Par conséquence, par exemple le polyester provenant du pétrole est à peu près aussi bon/mauvais en termes d'écologie que la viscose de bambou et les deux ensemble sont – étonnamment – encore clairement plus respectueux de l'environnement que le coton cultivé de manière conventionnelle…

Bien entendu, l'équilibre écologique est également amélioré si le bambou est issu de l'agriculture biologique. Et, bien sûr, des recherches et des améliorations sont également menées dans ce domaine. Par exemple il existe déjà des procédés qui permettent de dissoudre la cellulose (les fibres végétales) de la matière première à l'aide de solvants inoffensifs comme l'urée, les produits chimiques peuvent être retraités ou l'eau nécessaire à la dissolution peut être réutilisée dans des circuits fermés. Mais – pour l'instant nous ne connaissons pas un seul fabricant qui produise réellement du fil de bambou de cette manière.

 

 

Nous avons donc décidé de ne plus proposer de fils de bambou dans le magasin pour le moment. Cependant, si quelque chose change dans la production de viscose de bambou, nous reconsidérerons cette décision.